1. Accueil
  2. Articles
  3. Développement

Comment réussir la refonte de son site ?

Partager :

La refonte de son site internet est toujours un moment délicat. Il ne faut pas avoir d’inquiétude particulière, cela peut être très bien géré et ça apportera une grosse plus value à vos visiteurs. Lors d’une refonte, le principal enjeu va être de conserver le contenu et le référencement acquis précédemment. Il est également important de ne pas perdre des utilisateurs qui ont leurs petites habitudes sur le site. Et on connaît tous des personnes réfractaires aux changements, il ne faut pas les oublier.

Les différents types de refonte ?

Il existe différents types de refonte. C’est important de bien comprendre cela, car selon le type de refonte ça ne va pas avoir le même impact et on ne va pas procéder de la même manière.
Souvent, une refonte va impliquer une refonte graphique, c’est-à-dire qu’on va changer le design de son site ou de son application. C’est souvent à cela qu’on pense d’ailleurs quand on parle d’une refonte. Cela va avoir plus ou moins d’impact sur le développement du site. C’est vraiment à juger au cas par cas.
Ensuite, on peut avoir une refonte de l’architecture du site. Pour cela, on va repenser l’organisation du contenu, cela aura une incidence sur le développement, car il faut restructurer le site et le contenu.
On peut aussi ajouter des fonctionnalités à son site.
Une refonte peut aussi impliquer une mise à jour du CMS ou des technologies utilisées sur le site. Si votre site n’est pas à jour, c’est très certainement pertinent de profiter d’une refonte pour mettre à jour son site. Cela permet d’avoir un site à jour technologiquement qui pourra être plus performant. Si vous êtes sur un CMS, vous profiterez probablement d’un plus beau back-office, plus efficace et plus pratique à utiliser.

Comment faire pour conserver un bon référencement existant ?

En effet, une refonte est toujours un événement qui peut impacter fortement la visibilité d’un site déjà bien visible dans les moteurs.
Les changements les plus graves concernent les URL. Idéalement, il faut conserver un maximum d’URL à l’identique. Si cela n’est pas possible, alors pensez à les optimiser (courte, contenant des mots-clé, absence de stopwords d’extension, utilisation des tirets…) et surtout déployez dès la mise en ligne des redirections permanentes 301. Une redirection s’appliquera lorsqu’une ancienne URL sera appelée. L’internaute et les moteurs de recherche seront alors redirigés vers la nouvelle URL. Conservez cette redirection le plus longtemps possible, idéalement à vie.
Pour vos backlinks les plus importants, n’hésitez pas à contacter les propriétaires des sites émettant ces liens afin de leur demander de mettre à jour les URL.
Traquez les erreurs 404 afin de repérer très vite les éventuels oublis.
Conservez aussi des balises title identiques.
N’oubliez pas de mettre en place les iutils de tracking (type Google Analytics) sur le nouveau site pour mesurer les résultats.
Enfin, n’oubliez pas de mettre à jour votre sitemap XML.

Importation des contenus

Vous devez importer le contenu que vous avez créé pour le conserver. Si par exemple, vous avez un blog avec des centaines d’articles, il est indispensable de les conserver sur votre nouveau site pour conserver ce contenu qui draine du trafic. Pour cela, vous pouvez importer grâce à des scripts ou des modules. Si vous utilisez WordPress, c’est facile de transférer le contenu ainsi que les images avec l’importateur de WordPress.
Les comptes clients
Il est essentiel d’importer les comptes clients, pour un site e-commerce par exemple. Sur Prestashop, le transfert des comptes est assez facile. Si vous ne pouvez pas réimporter les comptes avec les mots de passe, alors vous devrez envoyer un e-mail à l’ensemble de vos clients pour les prévenir du changement de site et du fait qu’ils doivent créer un nouvel identifiant.
Niveau design qu’est ce que ça va changer ?
Concernant le design, il n’y a pas de règles, vous pouvez décider de changer la charte graphique ou bien de simplement faire des petits ajustements en conservant l’existant. Cela concerne surtout le branding ainsi que l’identité et les objectifs que vous voulez donner à votre site.
Au moment de cette refonte, profitez-en pour prendre en compte les retours que vos clients ont pu vous faire sur des choses à améliorer dans l’ancien site. Essayez de faire en sorte de ne pas perdre l’utilisateur et qu’ils conservent certains repères qu’ils avaient sur l’ancien site cela peut être certaines fonctionnalités utiles, le ton du site…

Comment faire la mise en ligne de votre nouveau site ?

Il y a plusieurs façons de procéder, mais il est important de le faire de manière douce.
Pour cela, vous pouvez mettre en ligne le nouveau site sur un nouveau serveur et rediriger le nom de domaine sur le nouveau serveur. À mon sens, c’est la méthode la plus douce, car une fois que votre nom de domaine pointe sur le nouveau serveur, le nouveau site sera directement fonctionnel.
Si vous conservez le même serveur, alors il faudra mettre en place une page d’attente en attendant de faire la bascule vers le nouveau site.

Après la mise en ligne, comment gérer ?

Une fois la mise en ligne effectuée, je vous conseille de faire un tour sur le site avant de communiquer sur le lancement de ce nouveau site. Prenez quelques heures voir une journée ou deux afin d’être sûr que le site est bien fonctionnel et pour vous assurer que la bascule, c’est bien effectué.
Une fois que vous êtes à l’aise avec le nouveau site, vous pouvez l’annoncer publiquement sur les réseaux sociaux. Soyez-en fière et demandez l’avis de vos clients sur ce nouveau site, ça permettra d’avoir des avis et d’engager la conversation. Vous pouvez bien entendu le mentionner dans une newsletter.
Les utilisateurs peuvent être perdus à cause des changements de design et au niveau de l’architecture. Vous devez donc être à l’écoute de vos utilisateurs pour leur expliquer les changements et peut-être faire des modifications et des évolutions si cela apporte de la valeur à vos internautes. N’oubliez pas d’être toujours à l’écoute et de vous adapter aux besoins réels de vos clients.
Si vous voyez d’autres actions à faire pour une mise en ligne parfaite, vous pouvez l’indiquer dans les commentaires. Je ne manquerai pas de compléter cet article si je pense à de nouvelles astuces.